le blog numismatiquele blog numismatique
Dans tout le blogDans ma sélection

FRANCE-ANGLETERRE… LES BILLETS PETITS NUMÉROS 

| 12/09/2019
Informations

Retrouvez ci-dessous l'intégralité de l'article consacré par M.Jean-Marc Dessal aux différences de traitement des billets petits numéros entre la France et l'Angleterre. Celui-ci est paru initialement dans Le Bulletin Numismatique 189.

Il est loin le temps ou les collectionneurs recherchaient uniquement les billets types, tentaient d'amasser le plus possible de références sans distinction de variantes, parfois même de qualité.

La collection a évolué, la rareté reste l'élément principal mais les spécialisations ont multiplié ces possibilités de rareté. Un billet autrefois commun peut désormais être une rareté par sa qualité exceptionnelle, son numéro, son alphabet.

Il est difficile d'établir une échelle de prix pour les spécialisations, ces raretés étant relatives, en fonction du nombre de collectionneurs intéressés et de la « visibilité » : la numérotation rend chaque billet identifiable et unique, pourtant un A.1 n°00001 se négociera mille fois le prix d'un B.12 n°458261 ou d'un R.128 n°986547. La rareté est pourtant strictement identique mais le A.1 n°00001 est lisible par tous : c'est le premier billet, il a donc une histoire, il est différent, de tous les autres et au sein même du groupe des A.1, il est encore particulier, comme le n°100 qui sera plus recherché que le 92 ou le 87…

En établissant les cotations dans « La Cote des Billets » pour les alphabets A.1, j'ai tenté de cerner les écarts, mais les prix indiqués ne sont qu'une échelle et les variations peuvent être très importantes.

Dès 2008, Claude Fayette a intégré les petits numéros à son inventaire. En 2014, sur son blog, Jacques Dutang répertorie les 3 plus petits numéros qu'il a vu.

Dans le dernier numéro de l'IBNS Journal (International Bank Note Society), Peter Longmuir propose un article passionnant : 15 pages sur les petits numéros des billets anglais de 1928 à 2019. Dès 1928, la Banque d'Angleterre a compris la force symbolique des premiers billets émis et l'on découvre dans cet article le contenu des archives de cette institution.

Les premiers billets émis, entre 125 et 300 selon les valeurs faciales et les époques, étaient mis de côté pour être offerts à des personnages importants ou des institutions. Pour chaque billet, l'article liste le plus possible de récipiendaires ou de ventes dans lesquelles les numéros ont été vus !

Un exemple : pour le 5 Pounds de 1963 :

  • N°000001 : Queen Elizabeth II
  • N°000002 : Prince Philip
  • N°000003 : The Prime Minister
  • N°000004 : The Chancellor of the Exchequer
  • N°000005 : Lord Mayor
  • N°000007 : Bradbury Wilkinson

puis suivent des directeurs de banque, députés, gouverneurs, « Sir » et autres « Lords »… tout le gratin anglais !

La structure de la liste change peu selon les époques : la reine, le prince, le Premier ministre… Ces personnalités montrent l'importance qu'accorde la Banque d'Angleterre à ses billets, l'importance de chaque nouvelle émission, le sérieux de ses archives.

En France, on ne sait pas vraiment ce que sont devenus les premiers numéros. Nous en proposons parfois et les prix sont certes importants, mais lorsqu'on voit le numéro 2 du Delacroix (les Anglais l'aurait offert au prince Philip !) qui réalise 4 600 euros en janvier 2016 ou le numéro 5 (celui pour le maire de Londres) qui est disponible à 2 400 euros, cela reste encore très raisonnable.

Je ne peux m'empêcher de parler du 25 Francs Paris n°001… qui a réalisé 9 400 euros en octobre 2018. En 1870, c'est la reine Victoria qui a dû recevoir l'équivalent britannique, cent cinquante ans plus tard, ni la Banque de France, ni la nouvelle Cité de l'Économie n'a jugé ce billet digne de leurs vitrines. C'est trop tard, l'heureux gagnant de la vente est jeune est n'est pas près de se séparer de ce joyau !

Alors, où sont nos numéros 1 ?
En France, plus de roi ni de reine, pas non plus de liste connue des heureux détenteurs des premiers billets.

Voici les numéros 1 que nous connaissons en collection :

  • F.A43.01 25 Francs Paris. Vente CGB octobre 2018
  • F.23 100F LOM collection MR (inventaire Claude Fayette)
  • F.35 500F Victor Hugo collection privée
  • F.42 1000F Richelieu collection CF

Le magnifique ouvrage Les billets de la Banque de France. Deux siècles de confiance nous montre que dans les années 1960 notre institution a préservé les numéros 1. On y retrouve 9 illustrations, il est probable que les autres types de ces séries soient dans les tiroirs.

  • F.59 100NF Bonaparte
  • F.60 500NF Molière
  • F.61 5F Pasteur
  • F.62 10F Voltaire
  • F.64 50F Racine
  • F.65 100F Corneille
  • F.70 200F Montesquieu
  • F.71 500F Pascal
  • F.72 50F Saint Exupéry

Se pose alors la question… QUID des numéros 2 ! Le seul connu est le Delacroix, et pour le cercle très fermé des « 2 à 10 » seuls une dizaine d'exemplaires sont répertoriés, tous types confondus.

Les petits numéros sont donc très difficiles à trouver. Rechercher les premiers alphabets permet de constituer une collection exceptionnelle à l'avenir prometteur. N'hésitez jamais à acquérir un A.1, quel qu'il soit. Certains n'ont toujours pas été retrouvés :

  • F.01 5F Noir
  • F.02 5F Bleu
  • F.09 20F Noir
  • F.10 20F Bleu
  • F.12 20F Travail et Science
  • F.14 50F Bleu et Rose
  • F.15 50F Luc-Olivier Merson
  • F.21 100F Bleu et Rose
  • F.26 100F Sully
  • F.30 500F Bleu et Rose
  • F.32 500F La Paix
  • F.36 1000F Bleu et Rose
  • F.37 1000F Cérès et Mercure
  • F.39 1000F Commerce et Industrie
  • F.40 1000F Déesse Déméter
  • F.44 5000F Victoire Taille douce
  • F.47 5000F Empire Français
  • F.56 5NF Victor Hugo

Dans les inventaires de Claude Fayette et de Kajacques, vous trouverez les plus petits numéros connus pour chaque type. Si les A.1 sont recherchés et facilement repérables, pour les billets qui ont subi des modifications et dont le premier alphabet n'est donc pas un A.1 (F.04, F.07, F.16, F.18, F.23, etc.) c'est plus difficile et il est nécessaire de bien les lister. Moins spectaculaires que les A.1, ils ont tout de même une prime importante et ne doivent pas être négligés.

D'autres recherches sont aussi possibles : les petits numéros aux changements de signatures, les grands numéros, les numéros spéciaux (123456, 444444, 123321, etc).

Pour les plus tenaces, je propose aussi les numéros Bojarski : objectif retrouver des billets authentiques portant le même numéro qu'un faux Bojarski… bon courage !

 

facebooktwitter
A-
A+
Jean-Marc DESSAL - jm.dessal@cgb.fr
La boutique des monnaies et billets cgb.fr
Les boutiques cgb.fr

Des dizaines de milliers de monnaies et billets de collection différents disponibles. Tous les livres et fournitures numismatiques pour classer vos monnaies et billets.
Les live auctions de cgb.fr
Les live-auctions cgb.fr

Découvrez les nouvelles live auctions de cgb.fr !
Les e-auctions de cgb.fr - prix de départ 1
Les e-auctions - cgb.fr

Prix de départ 1 Euro, pas de frais acheteur, les collectionneurs fixent le prix de l'article !
Le Bulletin Numismatique
Le Bulletin Numismatique
Retrouvez tous les mois 32 pages d'articles, d'informations, de photos sur les monnaies et les billets ainsi que les forums des Amis du Franc et des Amis de l'Euro.
Le e-FRANC
Le e-FRANC

Retrouvez la valeur de vos monnaies en Francs. De la 1 centime à la 100 Francs, de 1795 à 2001, toutes les cotations des pièces en Francs.
La boutique des monnaies françaises 1795-2001
cgb.fr - 36,rue Vivienne - F-75002 PARIS - FRANCE - tel : 01-42-33-25-99 mail: blog@cgb.fr
Mentions légales - Copyright ©1996-2014 - cgb.fr - Tous droits réservés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

x