le blog numismatiquele blog numismatique
Dans tout le blogDans ma sélection

Bienvenue sur le portail d'information numismatique de cgb.fr

Bonjour ,

Voici pour aujourd'hui un nouvel ensemble de médailles parmi lesquelles vous retrouverez diverses médailles dont des exemplaires de la collection des 100 plus grands chefs-d'oeuvre comme cet exemplaire présentant le Christ guérissant les malades de Van Rijn ou encore celui de L’Annonciation par Martini. Vous trouverez également des exemplaires sur le thème des sciences et scientifiques dont cette large place uniface à l'effigie de Nicolas Copernic.

    

Merci de collectionner avec CGB Numismatique Paris !

N'oubliez pas de participer à notre e-auction en cours.

facebooktwitter
Alice JUILLARD

Chers Collectionneurs,

La BOUTIQUE MODERNES de Cgb.fr vous propose cette semaine une sélection de 150 monnaies modernes françaises comprenant entre autre 14 pièces en or ainsi que 91 en argent :

 
  • 45 autres monnaies complètent cette sélection :  

La BOUTIQUE MODERNES, c'est aussi un choix de plus de 9 000 monnaies et, chaque semaine, une sélection de 150 monnaies minimum dans nos e-Auctions au prix de départ 1 euro.

Et bien entendu, n'oubliez pas de placer vos ordres sur l'Internet-Auction qui clôture le mardi 3 Août 2021 (mardi prochain).

Bonne(s) trouvaille(s) !

facebooktwitter
Laurent VOITEL
| 30/07/2021
Annonces

Nouvelles monnaies du Monde !

Bonjour,

Aujourd'hui découvrez sur la boutique des monnaies du monde un ensemble de nouvelles monnaies étrangères. Dans cet ensemble vous découvrirez des monnaies de tous pays et toutes époques !

Merci de collectionner avec Cgb.fr !

 

facebooktwitter
Pauline BRILLANT

Bonjour, 

Découvrez aujourd'hui une sélection de 52 monnaies carolingiennes, féodales et royales.

Cliquez ici pour accéder aux monnaies carolingiennes

Cliquez ici pour accéder aux monnaies féodales

Cliquez ici pour accéder aux monnaies royales

 

Un ensemble de 25 monnaies royales est également proposé dans notre e-auction hebdomadaire (prix de départ 1 Euro, clôture en direct tous les lundis à partir de 14h00).  

Bonne journée avec Cgb.fr !

facebooktwitter
Pauline BRILLANT
| 30/07/2021
Annonces

250 monnaies antiques en ligne

Bonjour, 

Découvrez aujourd'hui une sélection de 250 monnaies antiques : grecques, romaines, byzantines et provinciales.

Les prix varient de 40 à 5500 euros.

Cliquez ici pour accéder aux monnaies grecques

Cliquez ici pour accéder aux monnaies romaines

Cliquez ici pour accéder aux monnaies provinciales

Cliquez ici pour accéder aux monnaies byzantines

 

Bonne journée avec Cgb.fr

facebooktwitter
Marie BRILLANT

Suite à un dysfonctionnement de nos serveurs dès le début de la clôture live (offres en direct) de notre vente Internet Auction de ce mardi 27 juillet 2021, nous avons été contraints de reporter la clôture Live (offres en direct) de la vente au mardi 3 août 2021 – à partir de 14h00.

En effet la plupart des enchérisseurs n'arrivaient pas à accéder à notre plateforme Live Auction. Dans un souci d'équité entre tous les participants la clôture Live (offres en direct) repartira dès le 1er lot mardi 3 août à partir de 14h00. Vous disposez donc d’une semaine supplémentaire pour placer vos pré-ordres et offres maximum.

L'équipe de CGB Numismatique Paris vous présente toutes ses excuses pour ce dysfonctionnement et vous donne rendez-vous la semaine prochaine, mardi 3 août 2021 à 14h00, pour la clôture en Live (offres en direct) de notre vente estivale.

Joël Cornu, Président Directeur Général de CGB Et toute l’équipe de CGB

 

 

facebooktwitter
L'équipe cgb.fr

Bonjour,

Retrouvez sur la boutique Euro de CGB Numismatique Paris une sélection de 140 monnaies ou séries !

Un ensemble de 30 monnaies Euro est également proposé dans notre e-auction hebdomadaire (prix de départ 1 Euro, clôture en direct tous les lundis à partir de 14h00).

facebooktwitter
Géraldine-Romance LEMOINE
| 27/07/2021
Annonces

E-auction n° 433 - Cgb.fr

Bonjour,

Cgb.fr vous présente sa nouvelle E-auction, avec des prix de départ à 1 euro, pas de prix de réserve et pas de frais acheteurs. Le collectionneur décide du prix de la monnaie !

Cliquez ici pour vous inscrire et participer aux e-auctions

Cliquez ici pour accéder aux articles de la vente

La nouvelle e-auction de Cgb.fr vous propose un large choix de monnaies, jetons et billets, quelque soit votre domaine de collection.

Pour obtenir toutes les informations sur le fonctionnement des e-auctions, rendez-vous sur la Foire Aux Questions.

Bonne chasse !

facebooktwitter
Fatima MAHFOUDI

Bonjour,

Il ne vous reste plus que quelques heures pour miser ou augmenter votre offre maximum avant la fin de notre E-auction 432 - à partir de 14h00, un article sera attribué au dernier gagnant toutes les 30 secondes.

E-auction 432 ce sont des centaines de monnaies, jetons et billets. C'est vous qui décidez du prix !

Vous n'êtes pas encore inscrit ? Rejoignez-nous

A vous de jouer !!

facebooktwitter
Fatima MAHFOUDI

LES ÉPREUVES UNIFACES EN ÉTAIN FONDUS, OU « CLICHÉS »

Des pièces et médailles françaises sont connues sous la forme d’empreintes sur des flans en étain très fin avec parfois du papier au dos. Une grande partie de ces pièces sont référencées dans Histoire Monétaire et Numismatique Contemporaine (Mazard, 1965), mais sans indiquer à quoi servent ces empreintes ni comment elles ont été fabriquées.

On trouve cependant quelques informations dans des ouvrages anciens tels que le Manuel du Tourneur (Bergeron, 1816) et le Dictionnaire des Arts (Boutard, 1826). Pendant la fabrication des coins, l’empreinte d’une face peut être tirée sans avoir besoin d’utiliser une paire de coins complète et sans tremper l’outil, pour pouvoir continuer de le travailler. Cette opération, qui s’appelle « clicher », consiste à fondre de l’étain ou un mélange de plomb et d’antimoine sur du papier et le triturer jusqu’à obtenir une pâte. Le coin est alors pressé à la main ou au mandrin sur le métal encore chaud, qui fige immédiatement. L’empreinte refroidie est ensuite décollée puis découpée et limée pour ajuster sa forme au contour, elle est parfois bronzée par un traitement chimique. C’est de cette façon qu’ont été fabriquées les épreuves numismatiques très fines en étain qui retiennent parfois encore du papier au dos, dont les textes imprimés montrent que ce sont des documents du XVIIIe siècle, concordant bien avec la date du coin. En France, cette technique sur métal fondu a été utilisée principalement entre 1770 et 1800 et plus tard entre 1830 et 1870 aux États-Unis, où ces empreintes sont appelées « splasher ».

L’usage de ces unifaces est multiple. Pendant la fabrication du coin, cela sert à contrôler la gravure en cours et conserver une copie de la face du coin à différents stades de la gravure. Quand le coin est terminé, elles permettent de présenter le nouveau type monétaire en collant les empreintes sur des panneaux, dans des cahiers, ou sur un stand d’exposition.

Laurent BONNEAU - PCGS Paris

facebooktwitter
L'équipe cgb.fr

Chers Collectionneurs,

La BOUTIQUE MODERNES de Cgb.fr vous propose cette semaine une sélection de 150 monnaies modernes françaises comprenant entre autre 12 pièces en or ainsi que 26 en argent :

 
  • 112 autres monnaies complètent cette sélection :
 

La BOUTIQUE MODERNES, c'est aussi un choix de plus de 9 000 monnaies et, chaque semaine, une sélection de 150 monnaies minimum dans nos e-Auctions au prix de départ 1 euro.

Et bien entendu, n'oubliez pas de placer vos ordres sur l'Internet-Auction qui clôture le mardi 27 Juillet 2021 (mardi prochain).

Bonne(s) trouvaille(s) !

facebooktwitter
Laurent VOITEL

POINT SUR L’OUVRAGE CONSACRÉ AUX MONNAIES ROYALES ET DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE (1610-1794) : SORTIE À L’AUTOMNE 2021

Courant juin les parties de la base de données consacrées aux règnes de Louis XIII (1610-1643), Louis XV (1715-1774), Louis XVI (1774-1793) et aux monnaies de la Convention exprimées en livre tournois (1793-1794) ont été remise au service infographie de CGB. Le règne de Louis XIV nécessite encore quelques ajustements, mais sera remis très prochainement. La base de travail repose sur un peu plus de 670 000 photographies prises dans les différents centres français d’archives qu’il a fallut numéroter, classer, dépouiller. À raison de 2 500 photographies réalisées lors d’une journée de travail bien remplie, ce sont pas moins de 268 journées qui ont été consacrées aux prises de vue des archives ; cela ne prend pas en compte le travail de classement, de numérotation des fichiers photographiques, de vérification de l’orientation des photographies nécessitant souvent des rotations, ou bien le temps de transport pour se rendre dans la plupart des archives départementales ou communales de France. En raison de l’ampleur de la tâche, ce travail n’a pu se faire que sur 30 ans aux côtés de Jacques Vigouroux avec qui nous avons mis en commun ces informations permettant de constituer le fonds documentaire archivistique numismatique le plus important jamais constitué en France. Il reste encore quelques archives à photographier, mais il était temps de rendre le résultat de ce travail et l’intégration des nouvelles informations pourra se faire facilement pour les éditions ultérieures, car depuis 1991, elles ont été regroupées au sein d’une base de données qui n’a cessé de croître.

L’ouvrage regroupe désormais 16 379 monnaies différentes. Parmi celles-ci 11 851 ont été retrouvées (72,35 %) dans des ventes ou sont conservées dans des collections publiques ou privées. L’aide de nombreux collectionneurs spécialisés a été inestimable. Ce travail de dépouillement des catalogues de vente a permis de mettre en base de données plusieurs centaines de milliers de monnaies. Il a notamment été utile pour déterminer certaines liaisons de coins ou simplement de suivre les passages en vente d’un même exemplaire depuis le XIXe siècle. Ainsi, en fonction des chiffres de frappe et des exemplaires retrouvés, nous avons pu déterminer un indice de rareté fiable qui n’a pas été fait au « doigt mouillé ». Cet indice de rareté va de la pièce C commune C, à l’indice de rareté R4, en passant par les indices PC (Peu Commune), R1, R2 et R3. Il y a des cotes pour six états de conversation, si bien que pour chaque type monétaire, il y aura a minima 36 cotes possibles. Des cotes complémentaires ont été prévues pour des monnaies spécifiques présentant par exemplaire des erreurs de gravure. Le collectionneur trouvera ainsi 71 106 cotes.

Il y a huit ans, nous avons commencé à constituer un dossier regroupant les photographies prises en mode macro des différents monétaires présents sur les monnaies frappées entre 1610 et 1794. Nous les avons soigneusement dessinés en noir et blanc, mis en relief et uniformisés en créant une ombre portée venant d’en haut à gauche. Désormais ce sont 1525 différents qui ont été réalisés. Nous avons dû les numériser, leur assigner un code numérique permettant leur insertion sur les 11 851 monnaies retrouvées, opération qu’il a fallu faire manuellement, comme dans l’ouvrage Le Franc. Pour l’instant le nombre de différents placés s’élève à 25 540. Le collectionneur ou l’utilisateur de l’ouvrage ne pourra guère plus se tromper sur l’identification de ses monnaies.

Aspect hasardeux de l’ouvrage, le changement de l’appellation de nombreuses monnaies ! En 1996, nous avions montré que les « écus aux lauriers » et leurs divisionnaires frappées de 1726 à 1792 portait des branches d’olivier. Depuis, l’appellation d’écu aux branches d’olivier s’est imposée mais cela ne fut pas sans certaines critiques... pour certains, il est toujours dérangeant de bousculer les acquis et les certitudes. Que dire du type dit « à la vieille tête » de Louis XV alors que les monnaies présentent un buste puisqu’il y a un drapé sur l’épaule du roi ! Est-ce que le buste est propre à définir un type ? Doit-on retenir l’appellation de louis « aux lunettes » (1726-1740) qui fut utilisée seulement à partir du XIXe siècle et en quoi le louis dit « au bandeau » et le louis dit « à la vieille tête » de Louis XV ou les louis d’or de Louis XVI frappés de 1774 à 1785 ne seraient-ils pas des louis aux lunettes ? En quoi la tête au bandeau ne pourrait-elle pas être qualifiée de « vieille tête » par rapport au buste plus jeune utilisé depuis 1726 ? Par souci de cohérence, il a fallu faire un grand ménage au sein de ces appellations en supprimant les caractères emprunts d’une certaine subjectivité et ne pas retenir les qualificatifs du XIXe siècle, créés sans discernement pour les collectionneurs. Le revers définit le type, et chaque type peut ensuite se décliner en fonction du buste du roi. Ainsi le louis aux lunettes sera débaptisé et trouvera des appellations différentes en fonction des bustes. Nous aurons désormais le louis aux écus ovales et au buste habillé (1726-1740), le louis aux écus ovales et à la tête ceinte d’un bandeau (1740-1774), le louis aux écus ovales et au buste lauré (1771-1774)… Changer le nom des monnaies est quelque chose de déroutant, mais il n’était guère possible de garder les anciennes appellations souvent erronées et sources de trop grandes confusions. Dans un premier temps ces changements seront sujets à discussions et critiques, mais la sortie de cet ouvrage sera l’occasion d’une remise à plat complète et de l’établissement de nouvelles normes de classement. Certaines de ces nouvelles appellations ont déjà été proposées et validées par plusieurs amis collectionneurs, conservateurs de musée, chercheurs au CNRS… Le choix de chaque appellation nouvelle sera justifié, souvent à l’appui de sources d’archives, tandis que les appellations qui avaient été jusque-là retenues feront l’objet de commentaires détaillés afin de déterminer leur origine et le contexte dans lequel elles ont pu apparaître et prospérer.

Une attention particulière a été portée à l’esthétique de l’ouvrage, en détourant notamment les bustes et les motifs des revers ; ceux-ci ont été placés de part et d’autre de la monnaie type illustrée à l’échelle 1/1 et permettront d’écarter les fausses réformations trop souvent classées parmi les monnaies issues d’ateliers officiels. Nous nous sommes attachés à photographier le plus bel exemplaire connu. Un code couleur a été défini en fonction des métaux, jaune pour l’or… jusqu’au rouge pour le cuivre ou métal de cloche.

Si vous avez des monnaies que vous jugez rares et qui ne semblent pas apparaître dans des ouvrages tels que les différentes éditions du Répertoire de Droulers, il est encore possible de les intégrer pendant la phase des relectures jusque vers le 20 juillet. N’hésitez pas à m’en envoyer une photographie. Pour ceux qui le souhaitent, il devrait être possible de consulter les épreuves courant juillet afin de recueillir leur avis, remarques et éventuelles corrections.

La sortie de l’ouvrage va désormais dépendre du délai de mise en page et du délai d’impression. Sortie probable durant l’automne 2021.

facebooktwitter
Arnaud CLAIRAND
La boutique des monnaies et billets cgb.fr
Les boutiques cgb.fr

Des dizaines de milliers de monnaies et billets de collection différents disponibles. Tous les livres et fournitures numismatiques pour classer vos monnaies et billets.
Les live auctions de cgb.fr
Les live-auctions cgb.fr

Découvrez les nouvelles live auctions de cgb.fr !
Les e-auctions de cgb.fr - prix de départ 1
Les e-auctions - cgb.fr

Prix de départ 1 Euro, pas de frais acheteur, les collectionneurs fixent le prix de l'article !
Le Bulletin Numismatique
Le Bulletin Numismatique
Retrouvez tous les mois 32 pages d'articles, d'informations, de photos sur les monnaies et les billets ainsi que les forums des Amis du Franc et des Amis de l'Euro.
Le e-FRANC
Le e-FRANC

Retrouvez la valeur de vos monnaies en Francs. De la 1 centime à la 100 Francs, de 1795 à 2001, toutes les cotations des pièces en Francs.
La boutique des monnaies françaises 1795-2001
cgb.fr - 36,rue Vivienne - F-75002 PARIS - FRANCE - tel : 01-42-33-25-99 mail: blog@cgb.fr
Mentions légales - Copyright ©1996-2014 - cgb.fr - Tous droits réservés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

x