le blog numismatiquele blog numismatique
Dans tout le blogDans ma sélection

Bienvenue sur le portail d'information numismatique de cgb.fr

Chers Collectionneurs,

La BOUTIQUE MODERNES de Cgb.fr vous propose cette semaine une sélection de cinquante monnaies modernes françaises, comprenant entre autres quatre pièces en or et trente-sept en argent :

      

  

  • Inclus dans cette sélection, un exemplaire de la Collection Idéale ainsi qu'un exemplaire équivalent :

   

  • Huit autres monnaies complètent cette sélection, dont une pré-série de la 5 centimes Daniel-Dupuis :

    

La BOUTIQUE MODERNES, c'est aussi un choix de plus de 9 000 monnaies et, chaque semaine, une sélection de 150 monnaies dans nos e-Auctions au prix de départ 1 euro.

Bonne(s) trouvaille(s) !

facebooktwitter
Laurent VOITEL

Un trésor monétaire lié au règne du roi danois du Xe siècle Harald Ier de Danemark, dit Harald à la dent bleue (Bluetooth) a été découvert dans le nord de l'Allemagne.

Très médiatisé du fait de la présence d'un jeune adolescent de 13 ans lors de la découverte de la première pièce, la mise à jour initiale est bien le fait d'un petit groupe de détectoristes amateurs. Ceux-ci mirent à jour la première monnaie lors de leurs recherches  en janvier 2018 dans un champ près de la localité de Schaprode sur l'île de Rügen (Allemagne). Les archéologues locaux – qui avaient été alertés suite à la découverte de la première monnaie – ont procédé au dégagement du trésor lors du week-end des 14 et 15 avril 2018. Selon l'archéologue Michael Schirren " This trove is the biggest single discovery of Bluetooth coins in the southern Baltic sea region and is therefore of great significance " (Ce trésor est la plus grande découverte de monnaies d'Harald à la dent bleue dans la région méridionale de la mer Baltique et revêt donc une grande importance).

Fouilles des archéologues allemandes lors du week-end des 14 et 15 avril 2018

Fut retrouvé un ensemble de 600 monnaies (probablement enterrées dans les années 980), un marteau de Thor, des broches, des anneaux brisés, un torque tressé. La monnaie la plus ancienne du trésor de Schaprode est un dirham de Damas datant de 714, et les plus récentes sont des Otto-Adelheid-Pfennig. Ces pfennnigs furent émis à partir de 983 au nom du roi Otto III et de sa grand-mère Adelheid von Burgund. Ils furent frappés dans la région de Hildesheim et Quedlinburg jusqu'au milieu du XIe siècle.

Trésor de Schaprode

Sur les quelques 600 monnaies retrouvées, sur une centaine d'entre eux une croix chrétienne est représentée rappelant le rôle d'Harald Ier dans la christianisation du Danemark. Après s'être converti au christianisme en 950, Harald Ier établit des évêchés au Danemark, consolida son royaume avec des forts et s'empara de certains territoires en Norvège et en Allemagne du Nord actuels. Il aurait fuit son royaume dans les années 980 pour la Poméranie (nord de l'Allemagne), après avoir perdu une importante bataille navale engagée contre les forces loyales à son fils, le futur Sven Ier de Danemark.

Détails du Trésor de Schaprode

La date d'enfouissement du trésor de Schaprode correspond à cette période précise de l'histoire d'Harald Ier. Le site du trésor se trouve d'ailleurs à quelques kilomètres seulement de l'île de Hiddensee où un trésor de seize pièces et de bijoux datant également du règne d'Harald Ier fut découvert au XIX siècle. Il mourut en 987.

La présence de monnaies arabes dans les trésors Vikings n'est par ailleurs pas exceptionnelle, les échanges étant nombreux entre les royaumes du nord de l'Europe et le monde arabo-musulman. La pierre angulaire de ceux-ci étant bien entendu le métal argent, que cela soit sous forme de monnaies, petits lingots, morceaux.

--------------------------------------------------------------------------

Pour rappel en France, contrairement à l’Allemagne lieu de la découverte de ce trésor monétaire, l’utilisation des détecteurs de métaux est bien plus encadré. Selon l'article L.542-1 du Code du Patrimoine « Nul ne peut utiliser du matériel permettant la détection d'objets métalliques, à l'effet de recherches de monuments et d'objets pouvant intéresser la préhistoire, l'histoire, l'art ou l'archéologie, sans avoir, au préalable, obtenu une autorisation administrative délivrée en fonction de la qualification du demandeur ainsi que de la nature et des modalités de la recherche ». L’inobservation de cet article est punie de la peine d’amende applicable aux contraventions de cinquième classe.

facebooktwitter
L'équipe cgb.fr

Le 27e volume de la revue Trésors monétaires vient d'être publié par la Bibliothèque Nationale de France : Trésors monétaires XXVII, Monnayage de Francie, des derniers Carolingiens aux premiers Capétiens. Quel volume pour qui s'intéresse aux monnayages royaux et féodaux du Xe au XIIe siècle !

Le dernier travail d'ampleur sur le monnayage du Xe siècle, remonte à 1971, avec la publication du dépôt monétaire de Fécamp, sous la plume de Françoise Dumas. Avec ce nouveau volume, ce ne sont pas moins de six dépôts monétaires découverts dans l'Oise, le Loiret, la Somme, le Val-d'Oise qui ont fait l'objet d'études très détaillées. Celles-ci sont complétées par deux remarquables synthèses de Marc Bompaire et de Bruno Foucray.

Tout d'abord, Steve Achache, Marc Bompaire et Aude Castelas, se sont attachés à étudier une partie du trésor du Loiret, dispersé peu scrupuleusement pas des numismates professionnels et dont la Bibliothèque Nationale de France a toutefois pu acquérir en 1998, un lot de 1001 monnaies. Steve Achache s'est livré à une remarquable étude caractéroscopique permettant notamment de montrer des liaisons de coins au sein de l'atelier de Château-Landon, entre plusieurs séries présentant des monogrammes différents. La question d'un atelier central frappant pour plusieurs ateliers et initiée par Jean Lafaurie est largement évoquée : elle semble ne pas devoir être retenue, une seule liaison de coin ayant été observée. Plus qu'un atelier central, il peut s'agir du travail réalisé par un même graveur travaillant pour plusieurs ateliers. Le cas est fréquent pour les XVIe et XVIIe siècles et bien attesté par les archives.

Le dépôt monétaire de Maffliers (Val-d'Oise) est composé de 269 monnaies enfouies entre 960 et 970. Cet ensemble, très homogène, comprend 243 deniers et 26 oboles des comtés de Paris, Senlis et Meaux, tous avec une légende bilinéaire. Ce dépôt monétaire, étudié par Bruno Foucray, contient de nombreuses exemplaires rarissimes d'Hugues le Grand et de son fils, Hugues Capet en tant que duc, avant son élection en tant que roi de France. Outre la publication de nombreux exemplaires inédits avec la légende COR/COB au droit, pour les ateliers de Saint-Denis et d'Arpajon, Bruno Foucray nous fait connaître un denier de Notre-Dame de Paris. Cette remarquable découverte lui permet enfin de classer à Notre-Dame de Paris des deniers jusque-là classés à Sainte-Marie du Puy. La connaissance du monnayage de Francie sous Hugues Capet en tant que duc est entièrement renouvelée.

L'étude dépôt monétaire de Cuts (Oise) menée par Bruno Foucray, Marc Bompaire et Jean-Yves Kind, à partir des 1108 monnaies qui ont pu intégrer les collections du Cabinet des médailles de la BnF, bouleverse considérablement nos acquis historiques des règnes d'Hugues Capet et de Robert II. Hormis 644 deniers et oboles précédemment classées à Château-Landon et reclassées à Senlis par les auteurs, le dépôt monétaire contient de nombreuses monnaies inédites ou de la plus grande rareté. Tout comme Maffliers, ce dépôt monétaire a livré un rarissime denier de Notre-Dame de Paris, précédemment classé au Puy, 48 deniers de Soissons au nom de Robert II (connus par un unique exemplaire depuis le XIXe siècle), et 5 oboles au même type et inédites. Les 318 monnaies de Quentovic au nom de Robert II inconnues avant la découverte du dépôt monétaire de Cuts, livrent autant d'informations que certains documents d'archives. Ces monnaies montrent non seulement que la ville de Quentovic, supposément détruite par les invasions vikings, était toujours debout et qu'elle appartenait de surcroît au domaine royal. Parmi les monnaies inédites d'exception se trouvaient un denier de Saint-Médard de Soissons au nom d'Hugues Capet ainsi que deux deniers d'Arras associant le nom de ce roi à celui de Baudouin IV, comte de Flandre. De composition plus modeste et moins diversifié que le dépôt monétaire de Fécamp, le dépôt monétaire de Cuts – avec une date d'enfouissement située entre 988 et 991 – constitue un jalon chronologique très important pour la fin du Xe siècle.

Le double trésor monétaire de Vignacourt (Somme) a été étudié par Bruno Foucray et Marc Bompaire. Composé de 1523 monnaies contenues dans une céramique et deux petits sacs de toile, cet ensemble fut découvert fortuitement en 2002 et acheté en 2007 par le musée d'Amiens. Son enfouissement est situé vers 1065-1070. Ce dépôt monétaire contenait un denier de Beauvais au nom d'Hugues Capet, alors que ce type était absent du dépôt monétaire de Cuts et permet aux auteurs de s'interroger sur leur attribution à ce roi. Ils pensent que ces deniers n'ont pas été frappés du vivant d'Hugues Capet, mais entre 1030/1050-1150. Il faudra désormais émettre les plus grandes réserves au sujet de l'attribution de ces monnaies au premier des Capétiens. Les auteurs publient de nombreuses monnaies inédites et s'attache à dresser plusieurs tableaux typo-chrono-typologiques des ateliers de Paris, Senlis, Orléans et Montreuil. Une étude particulière est consacrée aux monnayages amienois.

Le dépôt monétaire de Bordeaux-en-Gâtinet (Loiret) caché au début du XIIe siècle, et étudié par Marc Bompaire et Maryse Blet-Lemarquand, permet de proposer un nouveau classement et une nouvelle datation des monnaies de Sancerre, avec 45 exemplaires issus de la même paire de coins. L'étude présente également de nombreuses analyses métalliques.

Enfin, Bruno Foucray publié un petite dépôt monétaire de 7 deniers et 1 obole de Philippe Ier découvert en 2005 lors de fouilles archéologiques menées en 2005 dans l'église de Marly-la-Ville (Val-d'Oise).

Ce 27e volume de la revue Trésors monétaires, d'une incroyable richesse par le contenu des différents dépôts monétaires publiés, se termine par deux remarquables synthèses, l'une de Marc Bompaire sur le monnayage en Francie occidentale au Xe siècle et l'apport des trésors monétaires, l'autre de Bruno Foucray intitulé « Catalogue des monnaies royales et féodales de Francie des derniers Carolingiens aux premiers Capétiens (936-1108 ».

Aucun volume de Trésors monétaires n'a autant apporté aux monnayages royaux et féodaux de France. Il devrait figurer dans toute bonne bibliothèque numismatique. Nombre de points restent encore à éclaircir, notamment au sujet des émissions successives du long règne de Philippe Ier. Des avancées significatives pour la connaissance de ce monnayage ne pourront se faire que par l'étude de nouveaux dépôts monétaires pouvant potentiellement fournir de nouveaux et précieux jalons chronologiques.

Trésors monétaires XXVII, Monnayage de Francie, des derniers Carolingiens aux premiers Capétiens, Paris, 2018, BnF éditions, 16+376 pages + 38 planches, 99 euros.

Arnaud Clairand

facebooktwitter
L'équipe cgb.fr

Bonjour,

Découvrez aujourd'hui une mise à jour de onze monnaies romaines.

Les prix varient de 150 à 450€ pour un antoninien de Postume.

    

    

Bonne semaine avec Cgb.fr

facebooktwitter
Nicolas PARISOT

À vos claviers, tablettes et smartphones ! Début à 14h00 ce  mardi 17 avril 2018 de la phase Live (offres en direct) de notre vente Live Auction - Avril 2018. Toutes les 30 secondes un des 507 lots de cette vente sera présenté et vous pourrez miser ou ajuster votre offre pour obtenir le lot ou les lots que vous souhaitez.

Toute l'équipe de CGB Numismatique Paris vous souhaite une vente agréable et pleine de succès. Les relevés des résultats seront adressés par courriel dès mercredi 18 avril.

facebooktwitter
L'équipe cgb.fr
| 17/04/2018
Annonces

E-auction n° 262 - Cgb.fr

Bonjour,

Cgb.fr vous présente sa nouvelle E-auction, avec des prix de départ à 1 euro, pas de prix de réserve et pas de frais acheteurs. Le collectionneur décide du prix de la monnaie !

    

    

Cliquez ici pour vous inscrire et participer aux e-auctions

Cliquez ici pour accéder aux articles de la vente

La nouvelle e-auction de Cgb.fr vous propose un large choix de monnaies, jetons et billets, quelque soit votre domaine de collection.

    

    

Pour obtenir toutes les informations sur le fonctionnement des e-auctions, rendez-vous sur la Foire Aux Questions.

Bonne chasse !

facebooktwitter
Fatima MAHFOUDI

Bonjour,

Il ne vous reste plus que quelques heures pour miser ou augmenter votre offre maximum avant la fin de notre E-auction 261 - à partir de 14h00, un article sera attribué au dernier gagnant toutes les 30 secondes.

E-auction 261 ce sont 765 monnaies, jetons et billets. C'est vous qui décidez du prix ! 

    

    

Vous n'êtes pas encore inscrit ? Rejoignez-nous

A vous de jouer !!

facebooktwitter
Fatima MAHFOUDI

Le musée Dobrée de Nantes vient de subir un cambriolage. On note le vol notamment d'une importante quantité de monnaies médiévales en or. 

Une liste détaillée est accessible en cliquant sur ce pdf : liste monnaies volées au musée Dobrée à Nantes

Cette information doit être diffusée, communiquée et partagée le plus largement possible.

facebooktwitter
Joël CORNU

Bonjour,

Découvrez aujourd'hui une mise à jour contenant 23 monnaies romaines.

    

    

Les prix varient de 125 à 1800€ pour un aureus de Néron.

Une e-auction est en cours avec 80 monnaies romaines. Pour y accéder, c'est ici !

Bon week-end avec Cgb.fr

facebooktwitter
Nicolas PARISOT

Chers Collectionneurs,

La BOUTIQUE MODERNES de Cgb.fr vous propose cette semaine une sélection de cent cinquante monnaies modernes françaises, comprenant entre autres deux pièces en or et cent douze en argent :

   

   

  • Inclus dans cette sélection, deux exemplaires de la Collection Idéale ainsi que trois exemplaires équivalents :

  

  • Trente-deux autres monnaies ou lots complètent cette sélection :

    

La BOUTIQUE MODERNES, c'est aussi un choix de plus de 9 000 monnaies et, chaque semaine, une sélection de 150 monnaies dans nos e-Auctions au prix de départ 1 euro.

Bonne(s) trouvaille(s) !

facebooktwitter
Laurent VOITEL

Chers collectionneurs,

Aujourd'hui, nous vous proposons de découvrir cinquante nouvelles monnaies du Monde pour les pays suivants : Albanie, Allemagne, Argentine, Autriche, Belgique, Canada, Chili, Chine, Chypre, Congo, Côte d'Ivoire, Égypte, Hongrie, Indes Néerlandaises, Iran, Irlande, Italie, Lesotho, Liban, Panama, Pays-Bas, Royaume-Uni, Russie, Suède, Suisse, Syrie, Tanzanie, Tunisie et Turquie.

Merci de collectionner avec Cgb.fr

facebooktwitter
Laurent COMPAROT

507 lots sont proposés dans la Live Auction Papier Monnaie de CGB Numismatique Paris – 17 avril 2018, des assignats aux billets de la Banque de France et du Trésor ; des billets du monde de l’Algérie au Viet Nam !

La vente Live Auction Papier Monnaie du 17 avril présente une riche sélection de 196 billets du monde entier. Un bon nombre de billets spécimens et épreuves seront remarqués. Sur les 74 billets spécimens et épreuves proposés, nous mettons en avant un rare billet de 50 Livres 1925 de la Banque de Syrie et du Grand-Liban (lot 4210489), ainsi qu’un billet de 5 Roupies d’Inde Française (lot 4210395).

Lot 4210489 Syrie - Spécimen 50 Livres 1925 P.028s. Pr.SPL 6 700 € / 10 000 €

Lot 4210395 Inde Française - Spécimen 5 Roupies 1937 P.005as. PCGS-banknote 65OPQ 3 400 € / 4 500 €

Certains billets ne passeront évidement pas inaperçus. Vous aurez ainsi le plaisir de découvrir un remarquable 100 Francs émis pour Saint Louis en 1905, de toute beauté (lot 4210314), un exemplaire annulé du 500 Francs 1898 pour Nouméa (lot 4210447), ainsi qu’un billet de 1 Dollar / 1 Piastre bleu de 1891 pour Haïphong (lot 4210396).

Lot 4210314 Afrique Occidentale Française - 100 Francs Saint Louis 1905 P.10F. TTB 7 000 € / 15 000 €

Lot 4210447 Nouvelle Calédonie - Annulé 500 Francs 1898 P.13a. SUP 7 000 € / 12 000 €

Lot 4210396 Indochine française - One Dollar - Une Piastre bleu Haïphong 1891 P.002. TTB 5 000 € / 9 000 €

Un billet de 500 Kroner émis en 1921 au Danemark (lot 4210361) ne manquera pas également d’attirer les regards, tout comme un 10000 Francs de la Banque Centrale des États de l’Afrique Équatoriale, dans un état de conservation très impressionnant !

Lot 4210361 Danemark - 500 Kroner 1921 P.024d. TTB+ 4 800 € / 8 000 €

Lot 4210371 États de l'Afrique Équatoriale - 10000 Francs 1968 P.07. pr.NEUF 3 500 € / 6 000 €

Placez vos ordres dès à présent :

La phase Live (clôture des offres en direct) de la vente débutera  mardi 17 avril 2018, à partir de 14h00. N'oubliez pas de vous créer un pseudo pour pouvoir y participer : création compte/pseudo

Besoin d'y voir plus clair dans le déroulement d'une Live Auction ? cliquez ICI.

facebooktwitter
L'équipe cgb.fr
La boutique des monnaies et billets cgb.fr
Les boutiques cgb.fr

Des dizaines de milliers de monnaies et billets de collection différents disponibles. Tous les livres et fournitures numismatiques pour classer vos monnaies et billets.
Les live auctions de cgb.fr
Les live-auctions cgb.fr

Découvrez les nouvelles live auctions de cgb.fr !
Les e-auctions de cgb.fr - prix de départ 1
Les e-auctions - cgb.fr

Prix de départ 1 Euro, pas de frais acheteur, les collectionneurs fixent le prix de l'article !
Le Bulletin Numismatique
Le Bulletin Numismatique
Retrouvez tous les mois 32 pages d'articles, d'informations, de photos sur les monnaies et les billets ainsi que les forums des Amis du Franc et des Amis de l'Euro.
Le e-FRANC
Le e-FRANC

Retrouvez la valeur de vos monnaies en Francs. De la 1 centime à la 100 Francs, de 1795 à 2001, toutes les cotations des pièces en Francs.
La boutique des monnaies françaises 1795-2001
cgb.fr - 36,rue Vivienne - F-75002 PARIS - FRANCE - tel : 01-42-33-25-99 mail: blog@cgb.fr
Mentions légales - Copyright ©1996-2014 - cgb.fr - Tous droits réservés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

x