le blog numismatiquele blog numismatique
Dans tout le blogDans ma sélection

ENTRETIEN AVEC JCT : LA PASSION DE LA COLLECTION

| 14/04/2019
Publications

La mise en vente d’une collection thématique est toujours un événement d’exception : fruit de longues années de recherches et de spécialisation, l’ensemble de jetons et médailles franc-maçonniques constitué par JCT en est l’exemple parfait. Vaste sujet, cette thématique vous invite non seulement à vous plonger dans l’histoire mais également à vous immerger dans un univers, dans lequel il faut apprendre à décoder, apprendre à regarder, à écouter et surtout apprendre à s’informer. Plongeon dans cet univers bien particulier avec celui qui en est devenu un spécialiste aguerri.

1. Il est fréquent en numismatique de conseiller de choisir un thème de collection, un sujet précis pour en devenir LE spécialiste. Vous avez choisi la Franc-maçonnerie, pouvez-vous nous expliquer les raisons de ce choix ?

Le symbolisme et l’ésotérisme m’ont toujours fasciné. Mes recherches m’ont toujours poussé à m’intéresser à ces outils permettant de réaliser une œuvre matérielle ou intellectuelle. Le cheminement de ces constructions pensées et menées par l’homme, qu’elles soient physiques ou morales, tout ce qui est porteur des valeurs humaines et les concrétise, ont toujours été au centre de mes réflexions et études.

2. Quel fut avant cela votre parcours de numismate ?

J’affectionne depuis toujours les jetons et monnaies de nécessité, avec une attirance particulière pour le pain et la boulangerie, les fameux « Bon pour un pain ». Quelles étaient les organisations tournées vers les plus « nécessiteux » ? Le pain a toujours symbolisé la nourriture, aujourd’hui, il complète nos repas. L’histoire nous révèle que dès les temps les plus anciens et jusqu’à il y a peu, il était la base de notre alimentation et donc de notre survie. Son rôle est central dans la vie des hommes et des femmes. De multiples problématiques s’y rattachent également : historique, économique, sociale, sociétale. Des aspects très humanistes me touchent également, le « sacrifice » de ces hommes qui travaillent la nuit pour nourrir leurs contemporains dès le matin. Histoire et coutumes des régions sont également au cœur de la réflexion.

    

Je procède régulièrement à des recherches sur l’origine des jetons-médailles de pain ou boulangerie, Pâtisserie et même le chocolat. Régulièrement je contacte les mairies, les médiathèques, en région, les spécialistes d’histoire locale. Il m’arrive fréquemment de me déplacer pour réaliser des photos et investigations.
Certains exemplaires comme en 1848 « du pain ou du plomb » m’interpellent toujours. Un simple objet de quelques millimètres en dit tellement sur un événement historique et les aspirations des protagonistes de l’époque.

3. Avez-vous été aidé dans vos recherches par le musée de la Franc-maçonnerie ou les différentes loges ?

J’ai effectivement été amené à solliciter les différentes obédiences maçonniques :
Le Musée de la Franc-maçonnerie, rue Cadet (Paris, 9e arrondissement) est ouvert à tous publics. Les archives y sont consultables rapidement sur place ou sur demande pour les plus anciennes. Il suffit d’en solliciter au préalable la consultation. La prise de photo n’est pas accordée, mais nous pouvons demander à faire des photocopies.
Le Musée privé de la GLDF (Grande loge de France) possède un médaillier d’environ 350 pièces (les anciennes) que j’ai pu consulter. Bien que je n’aie pas de lien particulier avec l’obédience, son conservateur de la rue Puteaux (Paris), François Rognon, m’a toujours réservé un accueil chaleureux comme à tous les passionnés, historiens et chercheurs. Malheureusement une maladie l’a emporté. J’ai une pensée très amicale pour cet homme qui avait toujours une piste de recherche à proposer et une mémoire incroyable. Il manque assurément.

    

La GLNF (Grande Loge Nationale Française) expose dans son Musée privé, ce qui est fort rare, les médailles de ses propres loges créées depuis sa fondation en 1913 et ce jusqu’à nos jours. Elles sont classées par ordre croissant de numéro de loge dans des vitrines bien conçues. La présentation de bijoux Rose-Croix, de médailles par pays, et quelques pièces sur plateaux, ayant un intérêt historique sont aussi exposées.

Il est regrettable que les obédiences maçonniques montrent si peu d’intérêt envers la numismatique, en dehors des pièces d’exception, et/ou liées à un personnage important, une commémoration. C’est probablement que la mise en valeur auprès du public de la pièce et de son descriptif n’est pas aisée à mettre en œuvre.

Ils pourraient s’inspirer des innovations apportées par l’équipe de la Monnaie de Paris lors de l’ouverture du nouveau musée, le 11 Conti. La Monnaie de Paris a mis en place des bornes interactives pour les visiteurs, qui accèdent ainsi aisément à divers descriptifs et outils. La loupe par exemple est un outil de première importance pour les visiteurs. Cette perspective ludique et dynamique pourrait inspirer de nombreuses institutions.

En attendant une éventuelle évolution des pratiques d’exposition au public des jetons et médailles, cela laisse le champ libre aux particuliers qui souhaitent se constituer une collection de jetons et médailles liés au thème de la franc-maçonnerie. De multiples axes de collection sont possibles : par pays, région, obédience, province, rite, période de l’histoire mais aussi type de jeton (de loge ou de présence, voire de nécessité frappée par la loge), ou de types « légion d’honneur », etc. Tout est possible !

4. Le bonheur de tout collectionneur, surtout quand il défriche un territoire peu exploré, est la découverte d’inédits, de pièces non répertoriées dans les ouvrages de référence antérieurs. Comment avez-vous géré cette partie de vos recherches ?

En effet lors de mes acquisitions, j’ai porté un intérêt tout particulier aux nombreux jetons et médailles inédites, et j’ai pour cela constitué pour chaque pièce maçonnique, qu’elle soit française ou étrangère, une notice personnalisée avec son descriptif précis avers/revers, et l’histoire qui s’y rapporte. Des images illustrent souvent et complètent la présentation.

5. Buy the book before the coin ! Tout collectionneur a déjà entendu cette assertion ô combien juste. Quels sont les ouvrages qui vous ont été utiles dans la structuration et la mise en place de votre collection de jetons et médailles maçonniques ?

Certains ouvrages sont particulièrement utiles dans le cadre de recherches sur un sujet comme la franc-maçonnerie. Impossible de progresser sans eux !
Pour le monde, le Marvin édité en 1880, est exceptionnel pour l’époque. Il traite déjà des jetons et médailles du monde et comprend de nombreux exemplaires de loges françaises.
Le HZC (Hamburgische Zirkel-Correspondenz) publié en 1902 et le Worcestershire en 1939 sont eux-aussi indispensables.

En France, les travaux de Dominique Giles publiés en 1987 sur Les médailles et jetons franc-maçonniques des origines à nos jours (mémoire de muséologie, école du Louvre) ont été novateurs. La référence sur le thème date elle de 2007 avec la parution de l’ouvrage Les métaux et la mémoire par Marc Labouret avec qui j’ai souvent partagé le fruit de mes travaux.

6. Comment et en combien de temps avez-vous constitué cet ensemble ? De combien de jetons (en exemplaire unique) se compose-t-il ?

Plus de 25 ans ont été nécessaires pour parvenir à la réalisation de ce médaillier d’environ 1 000 exemplaires. J’ai commencé par la région parisienne pour ensuite élargir mes recherches à la France puis l’Europe et enfin le monde ; une passion dévorante et durable.

La quête aura été permanente. Une petite anecdote en est illustratrice : j’avais été contacté par un exposant du marché aux collectionneurs sur Vincennes qui me disait avoir « rentré » un lot de jetons de présence maçonniques. Une fois rendu sur place, j’ai découvert ce jour-là dans un sac de toile de jute d’époque plus de 100 jetons similaires, totalement inédits de la loge Mars et les Arts. C’est un peu normal, il s’agissait probablement du sac du trésorier de la loge de l’époque, ce qui expliquait la rareté de cet exemplaire jamais diffusé.

7. La force du symbole et du message véhiculé est très importante chez les françs-maçons. Pouvez-vous préciser à nos lecteurs dans quelles conditions et à quelles occasions ces jetons étaient fabriqués et distribués ? Par qui étaient-ils dessinés ?

Les investigations ont permis d’établir qu’il s’agissait parfois d’un graveur « Frère » de la loge. Celui-ci y mettait bien souvent toute son énergie, avec son cœur, et l’envie de représenter le « Blason, et ses Armoiries » retenues et décidées par les membres de sa loge afin d’illustrer les valeurs communes, dont il se trouvait être l’Ambassadeur.

On rencontre également des frappes réalisées par des graveurs « néophytes » reproduisant un cahier des charges avec bien souvent à la clé des erreurs incombant à leur méconnaissance (erreurs sur date ou dans la légende par exemple (loge Clémence Royer du Droit Humain)).

8. L’histoire du jeton franç-maçon s’étend sur une large période. Qu’en est-il de l’époque actuelle ?

Les loges ne font plus systématiquement frapper de médailles, l’usage se perd, et les réalisations actuelles sont de qualité souvent médiocre. Si les obédiences se mobilisaient, l’usage de transmission reprendrait assurément.

9. Loges, obédiences, cooptation, cet univers a la réputation d’être très fermé et opaque. Pourtant on retrouve fréquemment les symboles dits maçonniques sur des monnaies et billets. Avez-vous une explication ?

Je ne suis pas dans le secret des dirigeants, mais l’histoire révèle que certains présidents des États-Unis connus comme francs-maçons y ont probablement participé. Dans de nombreux pays les maçons sont davantage considérés comme appartenant à une association d’œuvre de charité à l’image du Rotary Club, que comme un groupuscule d’influence politique et économique.

10. Avez-vous par ailleurs été tenté d’étendre votre collection à l’ensemble des symboles maçonniques apparaissant sur les monnaies et billets ?

Oui, en philatélie notamment avec la recherche d’enveloppes 1er jour et de cartes postales anciennes. Objets de vitrines et anciens outils corporatifs font également partie de mes collections, ainsi que des diplômes et documents historiques.

11. S’il ne devait en rester qu’un, quel serait-il selon vous ?

Nous restons sur les jetons bien que, vous l’aurez compris, l’ensemble collecté sur la Franc-maçonnerie est bien plus important en terme d’objets et de types d’objets. C’est un jeton dont le titre est pour moi symboliquement et humainement très fort : Les Cœurs Unis (Dieppe). Celui-ci relate selon moi le plus fort symbole de notre présence sur terre.

J’ai droit à un jocker ?

Le jeton de La loge l’Union Parfaite (la Rochelle). Celle-ci tournée vers les plus nécessiteux a frappé en 1845 un jeton Bon pour un kilo de pain. Ainsi la boucle est bouclée !

Les jetons et médailles de la collection JCT sont disponibles à la vente sur les boutiques jetons et médailles de www.Cgb.fr. Des mises en ligne régulières ont lieu, il suffit de s’inscrire sur les mailings listes de cgb.fr pour en être tenu informé : https://www.cgb.fr/login-page.html. Une partie de la collection JCT est par ailleurs illustrée et présentée dans le catalogue de vente à prix marqués Modernes 38 paru mi-février 2019.

facebooktwitter
A-
A+
L'équipe cgb.fr - contact@cgb.fr
La boutique des monnaies et billets cgb.fr
Les boutiques cgb.fr

Des dizaines de milliers de monnaies et billets de collection différents disponibles. Tous les livres et fournitures numismatiques pour classer vos monnaies et billets.
Les live auctions de cgb.fr
Les live-auctions cgb.fr

Découvrez les nouvelles live auctions de cgb.fr !
Les e-auctions de cgb.fr - prix de départ 1
Les e-auctions - cgb.fr

Prix de départ 1 Euro, pas de frais acheteur, les collectionneurs fixent le prix de l'article !
Le Bulletin Numismatique
Le Bulletin Numismatique
Retrouvez tous les mois 32 pages d'articles, d'informations, de photos sur les monnaies et les billets ainsi que les forums des Amis du Franc et des Amis de l'Euro.
Le e-FRANC
Le e-FRANC

Retrouvez la valeur de vos monnaies en Francs. De la 1 centime à la 100 Francs, de 1795 à 2001, toutes les cotations des pièces en Francs.
La boutique des monnaies françaises 1795-2001
cgb.fr - 36,rue Vivienne - F-75002 PARIS - FRANCE - tel : 01-42-33-25-99 mail: blog@cgb.fr
Mentions légales - Copyright ©1996-2014 - cgb.fr - Tous droits réservés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

x