le blog numismatiquele blog numismatique
Dans tout le blogDans ma sélection

Découverte de l’anneau sigillaire de Saint Saëns, abbé mérovingien ( † 684)

| 04/01/2019
Informations

Découverte de l’anneau sigillaire de Saint Saëns, abbé mérovingien( † 684), par Gildas Salaün

Comme souvent, c’est à l’occasion de travaux de reconditionnement de la collection que cette empreinte en cire a été retrouvée parmi les cinq mille autres que conserve le Musée Dobrée à Nantes.

Musée Dobrée - Nantes

Incomplète, collée sur une simple fiche cartonnée moderne, cette empreinte attire cependant tout de suite le regard par son style particulier, caractéristique de l’époque mérovingienne. L’empreinte, d’un diamètre intérieur de 16 mm, fait apparaître un personnage chevelu à droite, le bras tendu, vraisemblablement en prière devant une croix.

De part et d’autre de l’empreinte, on remarque deux doubles enfoncements qui sont assurément les marques laissées par les deux granules de l’attache, particularité que l’on retrouve sur bien des anneaux sigillaires mérovingiens, comme par exemple ceux des reines Arégonde (vers 515-575) et Radegonde (520-587), ou mieux encore celui du roi Sigebert III (639-656), conservé à la Bibliothèque Nationale de France sous la référence inv.56.545 et dont la superbe composition générale offre également un large portrait chevelu.

Anneau sigillaire du roi Sigebert III (639-656) - Bibliothèque Nationale de France

Enfin, l’empreinte comporte la légende PROSEDONIO parfaitement lisible autour du personnage central. L’inscription commence à gauche et se termine à droite juste au-dessus de la croix. Cette légende, qu’il faut restituer en deux mots PRO SEDONIO, c’est-à-dire « pour Sidoine », a inspiré l’attribution inscrite à la plume par une main anonyme en bas à gauche de la fiche cartonnée : « Sidoine Apollinaire » (430-486) ! Bien sûr l’attribution à ce célèbre évêque des premiers temps mérovingiens, connu autant pour son action politique, il fut préfet de Rome, que pour sa production littéraire, en particulier ses poèmes, est aussi prestigieuse que séduisante. Si l’attribution de cet anneau sigillaire à un personnage mérovingien de haut rang ne fait aucun doute, la prudence est cependant de rigueur, car l’on sait le tropisme des collectionneurs à proposer des identifications remarquables pour ajouter à l’importance de leurs découvertes. À qui pouvait appartenir cet anneau sigillaire ?

La forme particulière de l’effigie figurée sur cet anneau sigillaire rappelle immédiatement aux numismates le portrait dit à l’« appendice perlé », quand les cheveux sont décorés de points, ou à l’« appendice échelonné », quand la chevelure est marquée de hachures. Pour Jean Lafaurie il s’agit d’« une schématisation de l’espèce de chignon torsadé qui apparaît sur les monnaies de Dagobert Ier (629-639) et de Clovis II (639-657) ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tremisses de Nantes, Angers, Amboise et Paris - Musée Dobrée - Nantes

Ce portrait se caractérise principalement par une tête allongée portant une longue chevelure partant du nez et se prolongeant au-delà des épaules. Ce type est caractéristique du royaume de Neustrie, comme l’attestent les nombreuses frappes de tremisses dans les cités situées entre Seine et Loire, comme Nantes, Angers, Allonnes, Evrecy, Amboise, Paris et bien d’autres encore. La chronologie de ce type est également bien circonscrite car il est produit à partir de la fin du VIème siècle, puis longtemps imité, il continue à inspirer les frappes monétaires jusqu’au milieu du VIIème siècle au moins.

Ainsi, l’analyse stylistique discrédite totalement l’attribution à Sidoine Apollinaire et indique qu’il faut chercher un autre Sidoine en Neustrie au VIIème siècle. Dès lors, un seul « candidat » apparaît : Sidoine de Jumièges, plus connu sous le nom de Saint Saëns.

Originaire d’Irlande ou d’Écosse, Sidoine aurait été pris par des pirates et vendu comme esclave aux moines de l’abbaye normande fondée à Jumièges en 654 par Philibert de Tournus (617-684), illustre abbé mérovingien également fondateur du monastère de Noirmoutier. Ces moines avaient en effet coutume de racheter des esclaves pour leur rendre immédiatement la liberté, un affranchissement toutefois conditionné par un service à l’abbaye. Devenu moine lui-même, Sidoine voyage de monastère en monastère et accomplit un pèlerinage à Rome en compagnie du futur saint Ouen (603-686). Après leur retour, Ouen, récemment proclamé archevêque de Rouen, nomme Sidoine abbé d’un monastère normand fondé par Colomban de Luxeuil (546-615). Il ne reste rien de ce monastère détruit au IXème siècle par les Vikings. Rien, si ce n’est le souvenir de son abbé Saint-Saëns, dont la commune porte aujourd’hui le nom.

Bien que des dizaines d’anneaux sigillaires mérovingiens soient dument inventoriés et publiés, il n’a pas été possible d’identifier celui avec lequel cette empreinte moderne fut réalisée. Existe-t-il encore ? Espérons-le et espérons aussi que cette notice contribuera à sa redécouverte.

Gildas Salaün

facebooktwitter
A-
A+
L'équipe cgb.fr - contact@cgb.fr
La boutique des monnaies et billets cgb.fr
Les boutiques cgb.fr

Des dizaines de milliers de monnaies et billets de collection différents disponibles. Tous les livres et fournitures numismatiques pour classer vos monnaies et billets.
Les live auctions de cgb.fr
Les live-auctions cgb.fr

Découvrez les nouvelles live auctions de cgb.fr !
Les e-auctions de cgb.fr - prix de départ 1
Les e-auctions - cgb.fr

Prix de départ 1 Euro, pas de frais acheteur, les collectionneurs fixent le prix de l'article !
Le Bulletin Numismatique
Le Bulletin Numismatique
Retrouvez tous les mois 32 pages d'articles, d'informations, de photos sur les monnaies et les billets ainsi que les forums des Amis du Franc et des Amis de l'Euro.
Le e-FRANC
Le e-FRANC

Retrouvez la valeur de vos monnaies en Francs. De la 1 centime à la 100 Francs, de 1795 à 2001, toutes les cotations des pièces en Francs.
La boutique des monnaies françaises 1795-2001
cgb.fr - 36,rue Vivienne - F-75002 PARIS - FRANCE - tel : 01-42-33-25-99 mail: blog@cgb.fr
Mentions légales - Copyright ©1996-2014 - cgb.fr - Tous droits réservés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies et autres traceurs afin de vous offrir une expérience optimale.

x