le blog numismatiquele blog numismatique
Dans tout le blogDans ma sélection

Bienvenue sur le portail d'information numismatique de cgb.fr

| 17/04/2014
Informations

DOLCE & GABBANA... vu à Hong-Kong !

Non, CGB.FR ne se lance pas dans le prêt à porter ni dans la haute couture.
Mais quand une vitrine de vêtements fait la promotion de la numismatique, nous n'y sommes pas insensibles !
 
 
Il semblerait que le thème des ruines gréco-romaines de cette collection de vêtements aient inspiré ces vitrines très originales. Nous ne savons pas si toutes les Boutique de cette enseigne en sont pourvues, mais celles qui illustrent ce blog ont été photographiées le 7 avril 2014, au 18 Chater Road, Central, HONG KONG !
 
   
facebooktwitter
Samuel GOUET
Les conservateurs et archéologues du British Museum ont achevé le nettoyage des quelques 17 500 monnaies romaines du Trésor anglais de la 'Beau Street' ! Ce trésor découvert en 2007 contenait des monnaies du Ier au IIIe siècle qui ont nécessité un gros travail de nettoyage et de mise en valeur afin de les identifier.Ce travail de fourmi permet maintenant une étude poussée du dépot.  
 
 
Pour plus d'information sur le nettoyage du trésor n'hésitez pas à consulter le blog du British Museum !
 
 
 
facebooktwitter
Matthieu DESSERTINE
| 15/04/2014
Informations

Les billets de Law à Maastricht

Gilbert DOREAU a fait le déplacement en Hollande pour présenter la nouvelle édition de son livre aux marchands et clients du monde entier lors du Salon International du Billet Maastricht qui s'est déroulé ce week-end.
 
Gilbert DOREAU (au centre), accompagné de Yves Jeremie (à droite), s'est installé à la table de cgb.fr pour une séance de dédicace.
Valkenburg
 
Il a rencontré un franc succès et nous n'avions pas prévu assez de livres pour répondre à la demande.
Vous pouvez commander le livre 'Les billets de Law' en cliquant ici.
 
Un grand merci à monsieur Jean-Luc Buathier qui nous a envoyé cette photo. Nous avons passé un excellent salon aux cotés de sa fille qui gère la société Alpes Collection.
 
Vous pouvez aussi retrouver toutes les informations sur les assignats sur l'excellent site de M. Buathier : http://assignat.fr

 
 
 
 
 
 
facebooktwitter
L'équipe cgb.fr
Richard Walshe nous a envoyé un mail pour nous informer qu'il avait été victime d'un vol à son retour de Valkenburg:
 
La majeure partie de mon stock et recettes du salon de Valkenburg a été volé dans la voiture à Ostende autour de 18:45 ce soir.
 
 
Si vous pouviez diffuser à d'autres marchands ou à des personnes qui peuvent être en mesure d'aider, je serais très heureux de votre aide,
 
Cordialement,
 
Richard
 
Merci à tous de diffuser cette liste le plus largement possible.
 
Vous pouvez contacter Richard par courrier richard.walshe@yahoo.com ou sur son portable: +353 85 7272427
facebooktwitter
L'équipe cgb.fr
C'est à Rennes que l'imprimerie Oberthur fabrique les billets de République Dominicaine. La prestigieuse société a été victime d'un vol assez important il y a quelques semaines.
 
 
Des dizaines de milliers d'euros en Pesos dominicains, il y avait de quoi mettre la puce à l'oreille a plus d'un changeur !
 
 
Rep Dom
facebooktwitter
Jean-Marc DESSAL
La 28e édition du salon s'est déroulée les 12 et 13 avril à Valkenburg aux Pays-Bas.  
Plus de 210 professionnels de tous les continents étaient réunis, représentant plus de 475 mètres de tables.  
Ce salon est désormais l'un des plus grands événements mondiaux consacré aux billets de collection.
 
 
Agnès, Fabienne et Jean-Marc ont arpenté les allées du salon et fait de nombreux achats pour vous ramener des centaines de billets que vous retrouverez prochainement en ligne sur notre site.
 
 
Nous avions amené une sélection de billets de la Banque de France pour promouvoir le billet français à notre table auprès des collectionneurs et des marchands.  
Au cours de nos nombreuses participations à ce salon, nous avons pu voir chaque année des tendances se dessiner, certaines fois une forte augmentation des marchands venus des pays de l'est, une autre année, l'arrivée des professionnels asiatiques, ce salon se place plutôt sous le signe de la diversité et de l'affluence, la participation des marchands du monde entier n'ayant jamais été aussi forte.
 
En ce qui concerne les visiteurs, de nombreux acheteurs asiatiques ont fait le déplacement et sont en général à la recherche de billets en état « neuf » uniquement.
 
Les billets slabbés font leur arrivée sur les tables, loin d'être légion, on voit cependant des professionnels vendre exclusivement des billets sous coque. Encore réservé aux exemplaires de valeur, le « slab » permet de certifier l'état d'un billet et facilite la négociation. Cette nouvelle pratique est probablement annonciatrice d'une future tendance pour le marché du billet et nous y consacrerons un article complet dans un prochain bulletin numismatique.
 
Les maisons organisatrices de « auctions » ont investit cette année le salon, avec une vente organisée par Ackerman le samedi, la présence de la société américaine Heritage pour promouvoir ses deux futures ventes aux enchères, la maison Spink venue annoncer sa prochaine auction...
 
 
Le salon s'est terminé dimanche soir et des centaines de milliers de billets ont pris le chemin du retour vers leurs pays d'origine.
facebooktwitter
L'équipe cgb.fr
La série télévisée des Simpsons vient de nous montrer dans l'épisode 10 de la saison 24 un détail intéressant pour un numismate amateur de monnaies carolingiennes...
 
Petit rappel de la situation de l'épisode :
Le prix de l'électricité ayant excessivement augmenté dernièrement, tout Springfield est forcé de faire des économies. Les Simpson se débarassent des objets qui leur coûtaient trop chers. A la décharge municipale, Homer va trouver un vieux parcmètre encore en état d'usage qu'il va utiliser pour récolter un peu plus d'argent....
 
Alors que les Springfildiens déposent leur monnaies dans le parcmètre, le capitaine Horatio Mc Callister y dépose sa propre monnaie pour garer son bateau.
La scène étant assez rapide, il faut faire un arrêt sur image pour comprendre quelle monnaie le capitaine utilise. Et là, surprise ! Un denier de Charlemagne ou de Charles le Chauve est inséré dans le parcmètre !
 
Je vous laisse voir l'arrêt sur image : 
 
 
Cliquez ici pour voir la vidéo. La monnaie carolingienne est à 10'48.
 
Pour voir les monnaies carolingiennes à cette titulature, suivez ce lien !
 
 
Bon visionnage !
facebooktwitter
David KNOBLAUCH
En vérifiant l’authenticité d’une grosse pépite d’or, des scientifiques américains ont constaté qu’il s’agissait d’un monocristal, à savoir une structure très rare composé d’un seul et unique cristal. La pépite représente donc désormais le plus gros cristal d’or connu à ce jour.
 

De la taille d’une balle de golf, une lourde pépite d’or vient de dévoiler sa véritable valeur dans les locaux du Laboratoire national de Los Alamos (LANL), situé aux Etats-Unis dans le Nouveau-Mexique. Les scientifiques ont en effet découvert qu’il s’agit en réalité d’un monocristal, à savoir un matériau solide composé d’un seul et unique cristal. De part cette singularité rarissime, la pépite s’avère désormais extrêmement précieuse. Retrouvé il y a quelques années au Venezuela, le morceau d’or pèse 217,78 grammes. Il a été apporté aux chercheurs du Lujan Neutron Scattering Center du LANL afin que ceux-ci puissent attester de sa véritable valeur. Comme pour les météorites, les pépites d’or sont en effet régulièrement soumises à l’expertise des spécialistes dont le travail est de mettre en évidence la nature et la composition de l’objet en question. 

 Un monocristal rare Dans le cas des pépites d’or, la plus grande partie de l’étude consiste à identifier s’il s’agit d’un monocristal ou plus communément d’un polycristal. Pour ce faire, les chercheurs utilisent généralement deux techniques de pointe non invasives. La première permet d’identifier les monocristaux en utilisant la diffraction des neutrons sur la matière, la seconde mesure en revanche la structure et l'orientation des cristaux dans un matériau polycristallin. En réalisant ces deux méthodes, les chercheurs ne s’attendaient pas à découvrir chez un morceau d’or aussi gros, une structure monocristalline. C'est pourtant bien ce qu'ils ont constaté, révélant ainsi le plus gros cristal d’or connu à ce jour. En plus de cette pépite, trois autres échantillons ont été fournis par leur propriétaire américain et deux des trois se sont également avérés être des monocristaux. 'Ces monocristaux d'or sont de loin les plus gros monocristaux caractérisés par les instruments d'HIPPO' (pour High-pressure/preferred orientation), a commenté Sven Vogel, du Laboratoire national de Los Alamos. Une pépite d'un million d'euros En 2006, la plus grosse pépite d’or avait été rejetée de la vente aux enchères pour des questions d'authenticité. Au regard de ces récents résultats, son coût a été estimé à plus d’un million d’euros. Outre prouver leur valeur, cette étude a également permis d'observer plus en détail des monocristaux d'or. 'La structure ou l'arrangement atomique d’un cristal d’or de cette taille n'a jamais été étudiée auparavant. Nous avons eu une occasion unique de le faire' indique dans un communiqué John Rakovan, géologue à l'Université de Miami à qui le propriétaire a confié les échantillons. Une analyse plus poussée des résultats obtenus devrait permettre de comprendre comment ces pièces rares ont pu se former avant d'être légèrement déformées et évacuées dans les sédiments d'un ancien cours d'eau, ont ajouté les chercheurs. (Crédit photo : Los Alamos National Laboratory)

Copyright © Gentside Découverte.

Pour voir l'article complet (en anglais) ;

http://phys.org/news/2014-04-world-largest-crystal-gold-los.html

facebooktwitter
Samuel GOUET
 
Agapitos Megapoulis alias Pete le gros a été perdu par son goût immodéré pour les burgers et les frites. En entrant dans ce restaurant fast-food de Sylvania dans la banlieue sud de Sydney, il ignorait qu'en payant avec deux faux billets de 50 Dollars (AUD), il permettrait à la police de démanteler son lucratif réseau de faux-monnayage.
 
Quatre jours plus tard, la Banque Centrale (Reserve Bank of Australia) demandait à la police fédérale d'enquêter sur la contrefaçon de haute qualité de billets de 50 dollars. Au même moment, la police locale avait eu vent que Pete et son frère Nick, anciens bikers s'étaient reconvertis dans la fausse monnaie.
 
En 2010, la fine équipe avait fait l'acquisition d'une imprimante de haute qualité. Pendant plus de six mois, ils ont appris à l'utiliser dévorant les cartouches d'encre et les feuilles de polymère. Estimant obtenir un bon résultat, ils commencent à mettre en circulation avec succès leur production. Un complice, David Higson est aussi chargé d'écouler une partie de la production aux États-Unis.
 
Cependant, toujours plus gourmands et de moins en moins prudents, le gang de Pete le gros néglige la qualité d'impression. Ils utilisent de l'encre moins chère et du mauvais matériel de découpe. Aux États-Unis, un complice tente d'écouler 3300 dollars mais dans le lot un billet est de couleur violet au lieu du jaune dominant des billets originaux.
 
Ils ignorent alors qu'ils sont surveillance des deux côtés de l'Océan Pacifique. Sentant que l'affaire tourne au vinaigre, Higson brûle pour 50.000 $ de billets avant d'être arrêté par le Secret Service américain en possession de 375.000 $. Au même moment, du côté de Sydney, la police arrête le reste de la bande en possession de 400.000 $.
 
Au total, ce serait près de 1 millions de dollars australiens qui auraient été fabriqués. La police a saisi dans deux maisons de Sylvania suffisamment d'encre et de feuilles de polymères pour fabriquer plus de 43 millions de dollars !
 
Une opération de grande envergure organisée par des faux-monnayeurs bien imprudents...
 
Source : The Telegraph
 
facebooktwitter
Laurent COMPAROT
| 12/04/2014
Informations

Pour le plaisir des yeux...

... cette incroyable 1 franc Francisque lourde 1942 frappée sur un flan de Morlon.
 
 
 
Cette monnaie, qui nous a été communiquée par l'intermédiaire du président de l'Amicale numismatique du Havre, est la seconde que nous voyons après celle vendue dans MONNAIES 50, n° 227, qui avait réalisé 938 euros sur une enchère maximale de 1.159 euros.
 
Le poids de cet exemplaire (4 g) et le métal (bronze-aluminium) semblent conforter l'hypothèse avancée dans MONNAIES 50 selon laquelle, bien que la dernière année de frappe, au type Morlon bronze-aluminium, soit de 1941, il restait, en 1942, des flans de Morlon en quantité suffisante pour qu’une erreur de flan ait pu être commise.
facebooktwitter
Stéphane DESROUSSEAUX
Petit rappel à l'ordre salutaire de Christophe Beaux, président de la Monnaie de Paris, au sujet des 2 Euro commémoratives colorisées par des sociétés privées.

 

Ces pièces de 2 Euro commémoratives colorisées par des firmes privées pullulent et polluent le marché de l'Euro. Cette initiative de Christophe Beaux est à saluer. Il est bon de rappeler que ces pièces n'ont aucune valeur numismatique et surtout que cette pratique est illégale.

 

Espérons que les acteurs concernés par cette pratique (tant les fabricants que les revendeurs) en prendront note !

 

Bien entendu ce texte ne s'applique pas aux monnaies colorisées par la Monnaie de Paris elle-même.

 

Pour consulter l'intégralité du texte cliquez ici : « Mise en garde relative aux pratiques d'altération des monnaies »

 

Source : Monnaie de Paris

facebooktwitter
Marielle LEBLANC
Après un premier démantèlement en août 2012, cliquez pour voir l'article de 2012, voici de nouveau et toujours à Montreuil, la découverte par les policiers d'un nouvel atelier de fonderie clandestine, cliquez pour voir l'article.
facebooktwitter
Emilie BOUVIER
La boutique des monnaies et billets cgb.fr
Les boutiques cgb.fr

Des dizaines de milliers de monnaies et billets de collection différents disponibles. Tous les livres et fournitures numismatiques pour classer vos monnaies et billets.
Les e-auctions de cgb.fr - prix de départ 1
Les e-auctions - cgb.fr

Prix de départ 1 Euro, pas de frais acheteur, les collectionneurs fixent le prix de l'article !
Le Bulletin Numismatique
Le Bulletin Numismatique
Retrouvez tous les mois 32 pages d'articles, d'informations, de photos sur les monnaies et les billets ainsi que les forums des Amis du Franc et des Amis de l'Euro.
Le site de l
Argent.fr - Achat et vente de monnaies d'argent
Retrouvez sur le site argent.fr toutes les informations sur l'achat et la vente de monnaies d'argent. Devis en ligne et informations sur les transactions argent.
Le e-FRANC
Le e-FRANC

Retrouvez la valeur de vos monnaies en Francs. De la 1 centime à la 100 Francs, de 1795 à 2001, toutes les cotations des pièces en Francs.
La boutique des monnaies françaises 1795-2001
cgb.fr - 36,rue Vivienne - F-75002 PARIS - FRANCE - tel : 01-42-33-25-99 mail: blog@cgb.fr
Mentions légales - Copyright ©1996-2014 - cgb.fr - Tous droits réservés